Accéder au contenu principal
logo chris gaillard webdesign Grenoble chrisgaillard.com webdesign & développement

La peur du scroll

Rédigé le 22 juillet 2016 par chris

Combien de commanditaires lors des phases de création d’un webdesign insistent pour que tout le contenu d’une page soit visible dans la zone utile. Alors que machinalement, quand ils arrivent sur un site, ils scrollent directement.

Barre de scroll webdesignIl fut un temps où scroller une page web demandait un effort particulier, il fallait pointer l’ascenseur sur le coté droit de la page et le faire descendre en maitrisant au mieux la vitesse, ou cliquer sur les petites flèches en bas ou en haut de cet ascenseur.

Les contenus présents sous la ligne de flottaison n’étaient pas d’un accès trés immédiat. Et nombre de commanditaires de sites web étaient effrayés à l’idée d’avoir des visiteurs qui soient obligés de scroller, et auraient ainsi ratés le contenu qu’ils avaient concocté avec soins. Les règles d’ergonomie préconisaient alors de montrer clairement la continuité du contenu, par une amorce de textes ou d’images au milieu de la ligne de flottaison. Je me rappelle de graphistes en charge des créer un webdesign insistant pour avoir des boutons "suite" en bas de chaque pages, pour éviter d’avoir à scroller.

Et puis le temps à passé, les outils, les usages ont évolués. Nos souris se sont dotés de molettes de défilement et les pavés tactiles se sont largement perfectionnés. Les smartphones et tablettes avec leurs petits écrans tactiles ont bouleversés les choses et les utilisateurs ont pris l’habitude de scroller.

Montage de page web - ligne de flottaisonLes sites les plus visités comme les moteurs de recherche, les réseaux sociaux et les sites d’actualités ont compris que les visiteurs avaient intégrés le scroll à leurs habitudes de navigation.

Sauf que, quasiment tous les commanditaires de sites web ont toujours peur que leurs contenus présent sous la ligne de flottaison ne soient pas visibles.

J’ai eu plusieurs fois, le cas en rendez-vous, d’un interlocuteur qui après avoir soulevé la question, scrolle sans s’en rendre compte des pages qu’il me montrait.

Les études d’ergonomie sont unanimes, en 2016 le visiteur d’un site web sait scroller et il ne rate pas le contenu présent sous la ligne de flottaison. Pour un bon webdesign, il vaut mieux aérer sa présentation, bien dissocier les différentes zones, veiller à la bonne utilisabilité, plutôt que de surcharger la zone utile.